Publié le 28 Mai 2014

C'est une rumeur que j'ai lu un peu partout ces dernieres années : "les fraises Tagada, cela n'existe pas en Angleterre" (sauf dans quelques rares épiceries francaises).

 

Bien que ce soient mes Haribo préférés, je n'ai pas trop cherché a en trouver. Aussi quelle n'a pas été ma surprise de découvrir les "Strawberry Softies" a Poundland, a Exeter ! Franchement, si on en trouve la, on en trouve partout !

Des fraises Tagada en Angleterre

J'en ai évidemment acheté un paquet pour vous le montrer par A + B et pour faire le test ultime : est-ce bien des Tagada selon mon palais. Réponse : oui !

Aujourd'hui, donc, je démens la rumeur et je confirme que les fraises Tagada sont bien disponibles en Angleterre ! Faites passer le message et redonnez le sourire aux expatriés francais a Londres !

Et qu'en est-il des Pépitos, vous me demandes ? Je n'ai jamais été fan, je m'en fiche ! :-)

Voir les commentaires

Rédigé par Cyrielle

Publié le 27 Mai 2014

Je ne viens pas débattre des résultats des élections Européennes. Je veux juste raconter aux Francais qui me lisent comment se passent les élections en Angleterre. C'est... assez différent d'en France.

En tant que ressortissante d'un pays de UE et habitant en Angleterre, j'avais trois possibilités pour faire valoir mon droit au vote :

- je pouvais rentrer en France et voter pour un groupe francais (ou voter par procuration),

- je pouvais aller a Londres et voter a l'ambassade francaise pour un groupe francais,

- ou je pouvais rester tranquillement a Exeter et voter pour un groupe anglais. J'ai choisi cette derniere option par facilité, étant donné que les élections étaient jeudi... Anoter que j'aurais pu voter par la Poste ou par procuration ici aussi.

Je me suis inscrite sur les listes électorales par chance. En effet, courant décembre, j'ai recu un courrier indiquant a mes colocataires et moi-meme que nous pouvions nous inscrire pour voter. Etant la seule Européenne, j'ai inscrit mon nom, mon adresse... et j'ai renvoyé le papier.

Par la suite, j'ai recu un formulaire attestant qu'ils avaient bien recu ma candidature. Je devais le renvoyer et le corriger si besoin.

Note : a aucun moment on ne m'a demandé de photo ou de copie de passeport ou carte d'identité.

Mai approche et les élections aussi. Je recois un papier cartonné me demandant de ma rendre, le 22 mai, au bureau de vote le plus proche de chez moi (il y en a plusieurs par ville, une douzaine dans Exeter). L'amplitude horaire du bureau de vote était énorme : de 7h a 22h (de tete).

Juste avant de m'y rendre, je checke un peu les partis politiques anglais pour savoir pour qui voter.

J'arrive au bureau de vote et je suis la seule devant les trois assesseurs. Je leur explique que je ne sais pas comment cela fonctionne, dans ce pays, et ils m'expliquent.

Je n'ai qu'a donner mon papier cartonné, ils vérifient que je fais bien partie de leur liste et ils me tentent une feuille A4 sur laquelle se trouve la liste des partis. Je n'ai qu'a faire une croix dans la case de celui pour qui je veux voter (dans l'isoloir qui ne ferme pas) et déposer la feuille, pliée en deux, dans une sorte de grande poubelle qui fait office d'urne.

Voila. Pas de vérification d'identité (je rappelle qu'ils ne connaissaient pas ma tete ni rien). Pas de signature pour prouver que j'ai voté. Pas de mention sur mon papier cartonné.

On est loin de nos cartes électorales pointées, de nos triples vérifications d'identité, de notre émargement, de notre "a voté" ! Je me suis dis que cela vous intéresserait néanmoins.

Voir les commentaires

Rédigé par Cyrielle

Publié le 26 Mai 2014

La troisième et dernièere partie de mon petit week-end londonien aura tardé... mais la voici enfin !

 

Nous avons commencé la journée sur les chapeaux de roue car on a traversé Hyde Park du Nord au Sud de manière a pouvoir nous rendre dans le quartier de South Kensington où se trouve le Natural History Museum.

 

London Baby, me revoilà (partie 3)
London Baby, me revoilà (partie 3)

Au programme, la visite de l'exposition sur les premiers hommes (heureusement, nous avions déja acheté nos places car, sinon, il faut faire la queue pendant des heures...) et quelques déambulations dans le musée auprès des mammifères et du monde merveilleux du corps humain (il est apparemment impossible de visiter le musée en une seule journée).

 

London Baby, me revoilà (partie 3)
London Baby, me revoilà (partie 3)
London Baby, me revoilà (partie 3)

Par la suite, nous sommes retournés vers Hyde Park pour y prendre un bus pour nous rendre dans le quartier coloré de Notting Hill ! Au passage, voici la salle de concert Royal Albert Hall.

London Baby, me revoilà (partie 3)

Nous nous sommes arrêtés dans un pub vraiment pas terrible pour grignoter un bout avant de déambuler dans Portobello Road. On m'y a fait découvrir la pâtisserie Humming Bird dont je n'avais jamais entendu parler... et qui propose apparemment les meilleurs cupcakes (du monde ? ). J'ai évidemment testé... et apprécié malgré son petit accident de voyage.

London Baby, me revoilà (partie 3)
London Baby, me revoilà (partie 3)

Les heures filaient à toute allure, on a juste eu le temps de dire au revoir à tout le monde, de rentrer à l'auberge de jeunesse récupérer nos valises, de filer à la gare de Paddington, d'acheter un sandwich et une bouteille d'eau avant de devoir reprendre le train en direction d'Exeter.

Ce fût un tres beau week-end et je serais ravie de retourner à Londres dès que possible. Pour visiter, pour faire du shopping, pour me changer les idées. J'avais pour projet d'y retourner le week-end prochain mais, hélas, c'est tombé à l'eau. Tant pis, une prochaine fois... et je sais déjà ce que je compte y faire !

Voir les commentaires

Rédigé par Cyrielle

Publié le 3 Mai 2014

Retour sur mon week-end de trois jours à Londres, avec le second jour de mon périple.

 

 

London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)

Partie 2 - Dimanche :

10h : Départ de l'auberge de jeunesse pour se rendre à Buckingham Palace. On a joué les touristes, photographié le bâtiment, les gardes rouges... Il pleuvait mais les touristes étaient néanmoins nombreux, surtout les Français.

 

London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)

11h30 : Vu qu'on avait le ventre vide, on a poursuivi notre route vers Picadillus Circus où mon guide Lonely Planet nous conseillait une super adresse pour prendre le petit-déjeuner : Wolseley, un ancien showroom de Bentley reconverti en "brasserie" ultra-chic. Tant et si bien qu'on a un peu hésité en voyant un portier qui devait nous ouvrir la porte. Mais on ne s'est pas fait refouler, ouf !

London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)
London Baby, me voilà (partie 2)

13h : Un croissant, un thé et un jus d'orange pressé plus tard, nous nous dirigeons vers Camdem, un quartier bien connu des touristes. C'est très "arty" avec les façades ornées de décorations en 3D. Le marché couvert est sympa mais un peu trop attrape-touristes à mon goût, par contre j'ai adoré les stands de nourriture à l'air libre, qui proposent des mets très variés. Comme il continuait de pleuvoir, on a réussi à s'installer dans un pub pour grignoter un bout, au final.

16h30 : S. m'avait parlé d'une adresse qu'elle adore à Londres, le marché couvert de Brixton. Nous nous y sommes rendues et on peut dire qu'il faut connaître pour trouver ! C'était très mignon avec des petits fleuristes, des petites boutiques de fringues vintage, des petits cafés qui sont loin d'être des chaines... dommage que cela ferme à 16h le dimanche ! On a quand même pu prendre un goûter sur place avant de nous décider pour la prochaine destination.

18h : Vu le temps maussade et nos maux de pieds, on avait envie de se câler au chaud quelque part plutôt que de crapahuter en ville. Finalement, on a décidé de faire comme si on vivait ici : on a zappé les balades et on est carrément allées au cinéma ! Tant qu'à faire, on a pris nos places dans l'Odeon de Leicester Square (on m'a dit de vous dire que c'est là qu'il y a les avant-premières avec les stars...), en profitant de notre tarif d'étudiantes ! La salle était comble.

21h : Direction le quartier d'Hoxton (métro Haggerston plus précisément) pour aller manger un burger dans un pub local où on étaient attendues. Le pub allant fermant à 23h (dimanche de Pâques, veille du lundi férié...), nous sommes allés dans un bar à Hoxton. Celui-ci fermait à 0h et nous avons vraiment galéré pour trouver où finir la soirée ! Nos pieds nous ont finalement amené à Shoreditch, dans le club Floripa, où on est restés une heure tout au plus tant on étaient crevés. Retour en prenant deux bus de nuit, c'est bien pratique !

Voir les commentaires

Rédigé par Cyrielle