Dublin, partie 1

Publié le 25 Janvier 2015

Dublin, partie 1

L'été dernier, j'ai visité l'Irlande dans le cadre d'un voyage organisé en bus, pendant une semaine. J'ai beaucoup apprécié mon voyage (d'ailleurs, je me suis enfin décidée à vous en parler... bientôt ! ), mais j'ai regretté que l'on ne passe plus de temps à Dublin : seulement un après-midi (qui comprenait la visite de la distillerie Jameson et celle de Trinity College avec le livre de Kells et la bibliothèque), plus une heure pour traverser le quartier animé de Temple Bar et se caser dans un pub moins bondé.

Aussi, quand une amie (S) m'a proposé de la rejoindre à Dublin pour trois jours, j'ai vite réservé mon billet d'avion !

Dublin, partie 1

Pour se rendre à Dublin depuis Exeter, le plus simple est de prendre un avion depuis Bristol. Si j'habitais dans le Nord de l'Angleterre, j'aurais surement pris un ferry depuis Liverpool...

A l'aller, j'ai pris le bus jusque Bristol (7 pounds - 2h30), une navette pour rejoindre l'aéroport de Bristol (5,5 pounds), un avion Ryanair (17 pounds) et un bus pour rejoindre le centre-ville de Dublin (5 euros). Je passais trois nuits sur place, une en dortoir pour 8 femmes (12 euros) et deux en chambre privée avec S (20 euros la nuit environ), petits-déjeuners inclus. C'est assez abordable et il vaut mieux car la vie à Dublin est super chère !

Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1

Je suis arrivée le dimanche après-midi et après avoir trouvé le chemin jusque l'auberge de jeunesse et y avoir déposé mes affaires, j'ai décidé de me balader dans le coin. Ayant étudié mon guide du Routard et ayant déjà visité brièvement la ville en bus, j'ai vite pris mes repères.

L'auberge Isaacs Hostel (que je vous recommande) est située sur la rive Nord de la ville de Dublin, à deux pas de la station centrale de bus Busaras (et du tram, et de la gare). J'ai donc vite trouvé le beau bâtiment du coin : la Custom House ci-dessus !

Je me suis un peu avancée vers la marina / le port de Dublin où quelques bateaux m'attendaient, j'ai croisé une école peinte façon puzzle... puis je suis retournée vers le grand centre de la ville, les fameux Champs Elysées dublinois : O'Connell Street. Le temps de trouver un magasin pour y acheter du déodorant et un gel douche (les joies de voyager avec seulement un sac cabine...), le soleil commençait à se coucher et j'ai pu admirer de beaux reflets sur Liffey (c'est le nom du fleuve).

Je voulais admirer le General Post Office de la ville, un beau bâtiment qui, hélas, était caché par des travaux, alors je me suis installée dans un café et j'ai attendu que les ouvriers s'en aillent ! Alors, je suis rentrée à l'auberge de jeunesse pour recharger mes batteries car, mine de rien, j'étais levée depuis 6h du matin...

Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1

Le lendemain matin, j'ai retrouvé mon amie S et sa collègue T et, après un bon petit-déjeuner, nous sommes parties à la découverte de la ville, que nous avions chacune visité en coup de vent par le passé.

Premier arrêt obligatoire au Trinity College, l'université la plus connue de Dublin. Elle se trouve face à la Bank of Ireland, un grand bâtiment en pierre bien blanche dont les fenêtres sont toutes scellées (pour mieux y garder les euros ? ). Comme vous pouvez le voir, il faisait beau. Ou du moins il faisait froid mais soleil tout à la fois. En fait, il y avait eu une tempête quelques jours auparavant...

Après avoir traversé le College de long en large, nous avons visité gratuitement la National Gallery. Seul le premier étage était ouvert, mais on nous promettait un Monet, un Picasso, des aquarelles de Turner, un Vermeer, des Yeats (peintre irlandais)...

Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1
Dublin, partie 1

Nos estomacs grondaient, alors on a suivi les conseils du Routard et nous avons tenté Lemon crepe, une crêperie qui propose des crèpes salées, des galettes au sarrasin et des crèpes sucrées. C'était bien bon, meme si un peu cher pour des crèpes...

La suite de la journée s'est passée à vitesse grand V. On est retournées vers l'auberge car T devait prendre un bus pour rentrer à Exeter, puis on est repassées devant Trinity College où S voulait visiter la bibliothèque et voir le livre de Kells. L'accès coûte 9 euros (10 si vous n'êtes pas étudiants), j'y étais déjà allée moins de 6 mois plus tôt, j'ai donc gambadé en ville à la place, croisant Molly Mallone, entre autres.

J'ai retrouvé S et nous sommes parties à la recherche de la National Library. Nos deux plans (le Routard et celui distribué à l'auberge) ne la situaient pas précisément, mais nous avons fini par la trouver et nous sommes allées visiter son musée qui, au sous-sol, nous permettaient de découvrir la famille Yeats et notamment les deux frères, le peintre et le poète. En laissant nos sacs et manteaux à la réception, on peut aller jeter un oeil à la rotonde du bâtiment qui correspond à la bibliothèque... Impossible de prendre des photos, mais c'était magnifique. Heureusement, le lendemain, on a visité le musée d'archéologie et le bâtiment est identique... Je vous montre tout cela demain !!!

On est rentrées vers l'auberge, on a mangé dans un vrai resto italien sur Talbot street et nous sommes allées voir Temple bar de nuit. C'est le quartier des bars, il n'y a que ça là-bas ! Il y avait bien moins de monde dans les rues qu'en août, on s'est dirigées vers le bar éponyme qui sert plus de 200 whiskies différents. Il y avait de la musique en live, on a passé un bon moment dans ce haut-lieu de la vie dublinoise !

Rédigé par Cyrielle

Commenter cet article