Dublin, partie 2

Publié le 26 Janvier 2015

Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2

Après une bonne nuit de repos, nous avons essayé de nous lever tôt, avec S, pour réussir à caser nos dernières visites dans la même journée, notre dernière journée à Dublin. Autant dire que c'était mission impossible, nous avons donc abandonné l'idée de visiter la Hugh Lane Gallery qui contient entre autres les ateliers de Francis Bacon et un tableau de Monet. Une autre fois... !

Notre première étape était le musée national d'archéologie, visite gratuite pour ne pas changer. En fait, il se trouve à deux pas de la National Library que l'on avait visité la veille... et nous n'en savions rien ! En gros, pour vous situer, sur Kildare street, il y a trois bâtiments qui se suivent et formaient auparavant un palais ducal : le premier (National Library) est symétrique au troisième (le musée) et au milieu se dresse Leinster House, le parlement irlandais. Il y avait quelques paparazzis quand nous sommes passées, mais on n'a vu personne de célèbre (d'ailleurs, je viens de Google-r le président d'Irlande et sa tête ne me dit vraiment rien).

Bref, j'ai passé une heure dans le musée d'archéologie, le temps d'admirer les "trésors" du pays sous forme de bijoux, d'ors, de reliques... C'était sympa, mais je suis plus portée sur l'architecture, alors j'ai photographié sous toutes les coutures la rotonde du musée, son extérieur... et, armée de mon plan bien détaillé, je me suis éloignée pour voir les merveilles alentour.

 

Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2

Kildare Street donne sur le Stephen's square, un parc qui n'a l'air de rien vu du dehors... mais qui était super mignon de l'intérieur. Ses étangs étaient un peu gelés, les mouettes appréciaient... les cygnes bien moins !

Autour du parc, certaines maisons sont recouvertes de lierre, c'est très joli. Je me suis faufillée jusque Dawson street (une rue parallèle à Kildare) pour voir la Mansion House, une belle maison à toit à balustrade. Sur le chemin, j'ai croisé un marchand de whiskies très sympa, on y est d'ailleurs retourné plus tard avec S !

Une autre rue parallèle a Kildare est Merrion street, qui est super élégante avec ses portes géorgiennes colorées et son grand bêtiment en pierre blanche à rotonde (il avait un nom chelou que j'ai zappé). C'est d'ailleurs sur cette rue que se trouve l'hôtel 5 étoiles du Merrion (et son groom en livrée), si vous en avez le budget (bon, c'est pas si cher que cela, la chambre double la moins chère est à 225 euros la nuit - il faut compter le double pour la suite).

Merrion street débouche sur Merrion square, un parc dont les maisons qui le longent ont elles aussi des portes géorgiennes colorées. De nombreuses célébrités locales et internationales y ont vécu, et notamment un Yeats et le fameux Oscar Wilde.

Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2

J'ai retrouvé S à la sortie du musée et on a suivi les conseils du Routard pour nous restaurer : on est allées à la caféteria du National Library. Alors, oui, c'était bien bon... mais on ne s'attendait pas à des sandwichs a la lecture des menus présentés par le guide, on aurait peut-être préféré des petits plats. Dommage, mais on a quand même bien mangé.

Après un petit passage au magasin de whiskies, on est retournée vers la Liffey (vous vous rappelez, c'est le nom du fleuve ! ) avec pour mission de rejoindre le musée d'art décoratif en passant par Temple Bar et le château de Dublin. Au passage, on a découvert le mall Stephen's qui se trouve dans une verrière d'époque tout simplement sublile... Impossible de trouver les fresques murales conseillée par le Routard dans Temple Bar mais on a bien vu le château ! Ou du moins ce qu'il en reste car seules deux tours et un mur d'époque sont encore debout, entourés par des restaurations des siècles passés.

Le musée d'art déco est situé sur la rive Nord, en face de l'usine Guiness. Au passage, ce qui est bien avec cette ville, c'est que quasiment tout est faisable à pied. C'est un bâtiment en quatre ailes qui entourent une grande cour carrée. Il faisait gris lorsque l'on est arrivées, aussi c'était peu attrayant, mais l'intérieur est riche de découvertes en terme d'argenterie, de mode, de décoration d'intérieure, d'objets dénichés partout dans le monde...

Apres 1h30 de visite (gratuite), le musée fermait ses portes. On étaient un peu pressées, donc on a pris le tram pour rejoindre O'Connell et dévaliser un Carroll, la chaîne de souvenirs du pays. On est vite entrées à l'auberge pour se reposer et surtout préparer notre dernière découverte : les courses de lévriers !

Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2
Dublin, partie 2

Ceci est une vidéo ! Cliquez pour découvrir l'ambiance !

C'était mon idée fixe depuis que j'avais dévoré le Routard, je voulais assister à de telles courses et même y parier ! J'avais vu qu'il y avait bien des courses ce soir-là, au Harrold's Cross Stadium. Ce "doggydrome" (LOL) était accessible par bus et, bingo, le bus pouvait aussi nous permettre de rentrer facilement une fois les courses finies, à 22h (au passage, les bus dublinois ne rendent pas la monnaie et n'ont pas de plan, préparer son itinéraire sur le net est plus avisé et permet de payer le juste montant au chauffeur).

S a pensé à nous réserver une tab6le dans le restaurant du stadium, cela coutait 20 euros par personne (10 euros l'entrée + 10 euros le plat principal au choix). Armées d'une bonne bouteille de vin rouge et de nos livrets de courses, on s'est amusées comme des folles, en dévorant un saumon excellent ! En plus, notre table donnait directement sur le stadium et une jeune femme passait prendre nos paris.

N'y connaissant rien mais voulant vivre l'expérience à fond, j'ai misé 1 euro symbolique sur chacune des 10 courses. Avec mon stylo, j'épluchais le livret, découvrant quels étaient les favoris en fonction du classement des bookmakers et des dernières courses parcourues par les chiens. Et choisissant mon lévrier parmi les trois meilleurs... en fonction de son nom ou de sa tête. On notera que j'ai eu de la chance deux fois, dont une avec Belvedere Snow (qui étrangement est blanc avec un oeil au beurre noir). J'ai récupéré un petit peu plus de 5 euros sur les 10 misés (S a été plus chanceuse, avec un gros coup de bol à la fin où son lévrier a vaincu le mien d'un cheveu, photo finish à l'appui).

Après 2h30 de rigolade, on est rentrées et, le lendemain, les mini-vacances étaient finies, snif ! Pour conclure, je suis ravie d'être retournée à Dublin. C'est une ville fascinante où je me verrai bien vivre malgré qu'elle soit chère, tant les gens sont super sympa ici et l'architecture magnifique.

Rédigé par Cyrielle

Commenter cet article