Les marchés de Noël en Angleterre

Publié le 14 Décembre 2013

Les marchés de Noël en Angleterre

Hier, je vous parlais de Noël. J'ai volontairement passé sous silence le sujet du jour qui concerne les marchés de Noël en Angleterre. Un thème assez prétentieux dans la mesure où je n'en ai visité que trois : celui d'Exeter, celui de Taunton (une ville toute proche) et celui de Bath (oui, j'y suis retournée ! ).

 

D'après ces trois échantillons sélectionnés au hasard, ou pas, il faut croire que toutes les villes anglaises assez importantes (chef-lieux, lieux touristiques...) ont leur marché de Noël.

J'ai été assez surprise de l'ampleur du phénomène. Parce que, bon, le marché dans le sens "populaire" du terme, ce n'est pas partout, en Angleterre (vous savez, les fruits et légumes frais...).

Ici, les marchés ouvrent fin novembre et ne désemplissent pas avant Noël. Au programme, selon les villes : des maisonnettes qui vendent des décorations de Noël, des produits de Noël (plaid en tartan...), des spécialités hivernales (vin chaud, cidre chaud, jus de pommes chaud,... tartiflette sur le marché d'Exeter [étal tenu par des Français] ! ), des idées de cadeaux de Noël...

Il y a bien sûr aussi ce que j'appelle les "hors-sujets", ceux qui vendent des bonbons (type Haribo) ou autres plats indiens, sans parler des produits ethniques qui personnellement ne me font pas penser à Noël. Mais je trouve que l'essentiel est là, tout comme l'ambiance, l'esprit de Noël.

 

Quelques coups de cœur personnels :

- les repose-pieds en forme de moutons, à Bath (cf ci-dessous)

- les plaids rayés, les chaussettes en alpaga... à prix raisonnables, à Bath

- les brochettes de vieillies oranges qui, durcies, parfument les pièces, à Bath

- les vrais sapins de Noël et autres buissons taillés en forme de Noël, à Exeter

- ...

 

Et le WTF revient à la cravate en bois, pliable et tout ! C'est super drôle, mais j'ai du mal à imaginer offrir ça à mon papa ! (J'en connais un qui acquiesce en lisant ça ! )

Les marchés de Noël en Angleterre

Rédigé par Cyrielle

Commenter cet article